lundi 24 février 2014

Une bibliothèque qui s'agrandit... et un Burger allemand!

Il y a une chose que le Petit Prince aime par dessus tout...
Une chose, un moment, auquel il est très difficile pour lui de résister...
Il peut user de beaucoup de ruses pour découvrir ce qui se cache à l'intérieur...
Car loin d'être une mauvaise curiosité, c'est surtout qu'il aime et adore les surprises!

Et il a beaucoup de mal à tenir en place devant un petit paquet, emballé, scotché et qui pourrait pourtant s'ouvrir si facilement et dévoiler ses mystères et secrets...

Si bien que quand je reçois des colis à mon attention, et qu'il ne sait pas ce qui se trouve dedans, c'est un vrai sketch, j'entends plusieurs fois "tu as un colis... hého tu as un colis... Tu as un colis..." et quand il s'impatiente "Mais t'es sur que tu ne veux pas savoir ce qui se trouve dans ton colis, je peux t'aider à l'ouvrir si tu veux..." Son petit air d'enfant face à un cadeau de Noël me fait tellement sourire...

Il y a quelques jours, à la maison, un nouveau colis à mon nom arrivait... Peu de temps après, petit message (je ne m'y attendais pas du tout ;-) "Tu as reçu un colis, tu en attendais un? tu sais ce que c'est?" "Oui je sais ce que c'est, c'est pour toi, ouvre le..."

dimanche 9 février 2014

ITALIANO BURGER ou le burger d’une enfance…

De longues boucles noires tombaient sur son petit visage rond…
Ses yeux clairs tombaient comme si ils étaient fatigués mais ils pétillaient si fort qu’on ne doutait jamais de son énergie… Elle avait la peau si blanche que de petites plaques rouges s’affichaient régulièrement sur son visage si doux… Elle parlait déjà beaucoup mais personne ne comprenait son langage de morse un peu étrange ne mélangeant tantôt que les voyelles, tantôt les consonnes… cela amusait beaucoup sa famille… Et surtout….

Dans son petit monde, il y avait son pépé et sa gentille mémé avec qui elle grandissait… Ils étaient toujours là à ses côtés. Sa mémé cuisinait beaucoup. Elle avait appris à la maman de Princesse Cerise à cuisiner car tout le monde n’a pas la chance de Princesse Cerise, d’avoir eu une maman qui lui a tout appris en cuisine… Sa mémé parlait toujours français… car on lui avait surtout appris à ne parler que français…

Et puis elle grandit, et on se moquait souvent de son nom… d’un nom qu’on connotait oriental alors que non, il ne l’était pas… il était certes d’un pays coloré, d’un pays ensoleillé, d’un pays où les gens parlent fort et vivent dehors mais il s’agissait d’un pays si proche en fait… de l’Italie.

dimanche 2 février 2014

Éloge de l’hélice à moteur…

Vrrrrrrouuuuuuummmm….
Vrrrrrouuuuuummmmm….
Vrrrrouuuuummmmmm….
Tacatacatacac….
Tacatacatac vroum…
Tacatacatac vrouuuummmm
Spppplastch… splatttcchhhh
Bulle, bulle….
Flop flop…
Glou et glou et glou
Hummmmmmm

ça déchiiiiiiireeee !!! ça déchirrreeee !! Je suis contente, contente, contente
Je sautille sautille tille tille….

Princesse Cerise vient  d’assouvir son seul matérialisme suprême ! Equiper sa cuisine ! Oh ouiiiii !
Il faut dire que le Roi et la Reine des Cerises ont été drôlement sympa avec leur fille…
Côté cadeau, il n’est plus trop dur de trouver comment ravir la mini cerise…

dimanche 19 janvier 2014

Ces bonheurs simples...

Je ne sais pas vous mais moi, le mois de Janvier me laisse toujours perplexe…
Je suis à la fois morose, déçue, énervée, agacée et capable de m’émerveiller et de démarrer de beaux projets et lancer de belles idées…

Il y a ce temps pourri, tout gris devant ma fenêtre, ce moment où je me dis qu’il est temps de se remettre en question, de réfléchir : Qu’est ce qu’il s’est passé en 2013 ? Pour mieux repartir en 2014… Et puis j’espère secrètement qu’il m’arrive des choses ultra positives et finalement l'année passe et  le mois de novembre arrive…. bon allez l’univers là il reste 30 jours sois sympa avec moi non ?

Après je me demande si il y a pas des années avec et des années sans… Genre l’année où tu rencontres ton amoureux, où tu trouves ton travail, où il fait beau.. et l’année pourrie où tu perds ton boulot, ton pseudo amoureux, et où tu te mets à tricoter des pulls… (je n'ai rien contre le tricot j'ai moi même quelques écharpes de mon génie dans mon armoire)...


Sauf que si le monde était si noir si blanc, on serait bien embarrassés et on deviendrait fatalistes… Non il s’agit surtout d’un état d’esprit. Certes, parfois la vie n’est pas franchement marrante, c’est certainement pour cette raison qu’on en profite vraiment lorsqu’elle l’est… Mais chaque journée a son lot de petits bonheurs qui passent parfois totalement inaperçus parce que nous ne savons plus ouvrir les yeux…

dimanche 12 janvier 2014

Objectif 2014 : Un burger par semaine!

 Il y a des passions débordantes,
Des passions de celles qui, quoi qu’on fasse, nous trouvent même lorsque l’on se cache
Des passions qui viennent taper à votre porte chaque week-end mais aussi presque chaque jour de la semaine…
Des passions qui dévorent tellement on y pense, tellement on n’en dort plus,
Des passions qui doivent être assouvies à moins d’en devenir somnambule et de commettre un crime…
Des passions contre lesquelles personne ne peut lutter… Et en même temps, contre lesquelles on n’a aucune envie de lutter, disons-le.

Après tout, quel intérêt de lutter contre une passion qui nous apporte un relatif bien-être et une grande satisfaction ?
Bon, convenons-en, parce qu’il y avait le mot « relatif » devant bien-être dans la phrase précédente et que certaines passions sont également néfastes…
Mais ne pourrions-nous pas jouer un tour à ses passions pour n’en prendre que la grande satisfaction et le positif bien-être en semant ses côtés néfastes ?
Et bien oui… je vous répondrai un grand oui !

Vous avez toujours rêvé de vous baigner dans un océan de chocolat, ou de manger des tacos, des burgers, des falafels en pouvant ensuite vous relever du canapé sans culpabilité ? Vous l’aurez compris depuis un bon moment, ce petit blog fait partie de la belle famille des blogs où on parle de « cuisine saine » sans que ça effraie ou vous fasse fuir, car le mot d’ordre reste la gourmandise !
J’ai toujours rêvé de ça quand j’étais ado et que tout était possible car à cette époque, la magie voulait que je pouvais me goinfrer sans prendre un gramme mais que je me trouvais tout de même trop épaisse (folle que j’étais ou dictât de la beauté maigre évidemment) mais je rêvais de m’enfiler un moelleux au chocolat sans aucune culpabilité…


vendredi 3 janvier 2014

La Reine des Galettes

Mon très cher roi,

Il y a déjà deux ans de ça, j’ai renvoyé mon pâtissier. Vous vous demandez peut-être pourquoi ?
Tout simplement, parce que comme vous, il s’attelait à respecter des traditions ennuyeuses .
J’entends par cela qu’il pensait qu’une galette était nécessairement une pâte bien grasse, et une frangipane bien grasse sentant le beurre (par ailleurs ni frais ni cru le plus souvent…) . 
La fête s’accompagnant d’un champagne pour fêter la nouvelle année, mon ventre criait « ah crise de foie, je te vois, ah crise de foie, tu as eu raison de moi ! »

Alors oui, sans pitié, je l’ai abandonné, trompé et trahi car il n’y avait pas de raison de rompre avec mon autre cuisinière nommée gourmandise ! et son commis appelé « santé » au petit surnom « digestion douce »…

Et que viens-je d’apprendre aujourd’hui ? Vous venez de ré-embaucher le dit pâtissier renvoyé à l’occasion de votre fête bien nommée « Galette des rois » ? J’ai essayé de vous interpeller sur ce sujet et la seule réponse que j’ai pu obtenir est « Madame, il s’agit d’une fête masculine de toutes les façons, et elle a pour maître le roi ! »


dimanche 15 décembre 2013

Anniversaire Surprise

PP : Où vas-tu ?
PC : Bah dans la cuisine…
PP : Tu sais bien que tu n’as pas le droit
PC : Mais euh… Pourquoi…

PP : Parce que tu n’as pas le droit, pas avant ton anniversaire…

Princesse Cerise prend son jus de carotte lacto fermenté dans le frigo (Ne faites pas cette tête dégoutée, c’est très bon le jus de carotte lacto fermenté... enfin il faut s'habituer quand même)…

PP : Mais pourquoi tu as ouvert le frigo ?
PC : Mais pour boire mon jus de carotte, ça va…
PP : Non tu t’assois et tu me demandes
PC : ça veut dire que je suis une princesse pendant trois jours avant mon anniversaire ? Que je vais rien faire, et que tu vas cuisiner touuuuuus les repas avant mon anniversaire ?
PP, l’air un peu embarrassé (il devait se dire dans sa tête, ah Mince j’y avais pas pensé) : euh bah oui…


Imprimez cet article