Dit-Ko-Bio



Derrière ces grandes portes, au fond des tiroirs, sur toutes ces étagères, et puis dans ces pots là, et puis ceux là, il y en a bien des choses, il y a des farines, des flocons, des légumineuses, et puis des céréales, et puis aussi des ingrédients au nom inconnu, des ingrédients qui laissent bouche bée n'importe quel débutant...

On a tous franchi un jour les portes d'un magasin bio, parcouru les rayons en se demandant au moins tous les 10 centimètres à quoi servait ça, puis ci, puis ça, on s'est raccrochés aux choses connues "Ouf il y a de l'huile d'olive ici..." et parfois on est restés bêtes... Je vous rassure, il y a encore des choses qui me sont inconnues et des fois je regarde la dite chose avec des yeux écarquillées, je l'inspecte puis je fouille sur la toile pour essayer de trouver "Mais Késako ce machin bizarre à moitié noir vert, et en poudre"...

Le Dit-Ko-Bio que voici est un récapitulatif de tous les notas bio débutants de l'ensemble des articles de ce blog, il vise donc à faire un abécédaire des ingrédients utilisés dans les recettes  et à vous donner des points d'informations relatifs à leur intérêt nutritionnel, à l'intérêt qu'ils ont d'être consommés bio et parfois tout simplement à vous expliquer de quoi il s'agit! Il sera complété au fur et à mesure des recettes et des articles de ce blog.


 LE DIT-KO-BIO DES DÉBUTANTS


Agar Agar : L'agar agar est une algue bien connue des japonnais, on lui attribuerait des vertus de minceur mais elle est surtout connue pour son très fort pouvoir gélifiant. Il suffira de faire bouillir un liquide contenant de l'agar agar pour qu'en refroidissant il gélifie. L'agar agar, vous l'aurez compris, est une excellente alternative végétale à l'utilisation de la gélatine animale. Malheureusement, la seule condition pour qu'elle gélifie est que le liquide boue. Ce qui veut dire qu'il sera impossible de l'introduire dans des préparations qui ne se chauffent pas. Vous pourrez donc l'utiliser pour confectionner des entremets, des verrines, des aspics, des crèmes desserts flans et tutti quanti. La majorité du temps, vous la trouverez sous formes de plaque ou en poudre dans les magasins biologiques ou les magasins asiatiques. Elle peut également être vendue en vrac, je vous le déconseille si vous n'êtes pas un expert. Même si son prix en sera atténué, vous pourriez faire de dures erreurs. L'agar agar se verse avec une extrême parcimonie, parfois seuls 0,5 grammes suffiront, ce que quasiment aucune balance ne vous pèsera (en dehors des balances pour cosmétiques...). C'est pourquoi le préremplissage des sachets à 1 ou 2g vous facilitera largement la tâche. Rien ne vous empêche de rater et d'apprendre comme j'ai pu le faire... Il m'est désormais possible de doser à l'oeil... Mais ça m'a valu des flans caoutchouteux, des confitures transformés en pâte de fruit etc...


Agrumes biologiques : Pourquoi choisir un agrume bio? On vous a souvent dit de prendre des citrons et des oranges non traitées quand il s'agissait de prélever le zeste du fruit histoire que vous ne consommiez pas trop de pesticides (sachant que la peau contient effectivement le pourcentage le plus élevé du fruit en terme de pesticides et autres traitements, conservateur notamment)... C'était une idée sauf que la mention orange non traitée ou citron "non traitée" signifie que le fruit et le citron n'ont pas été traités après récolte! (contre la moisissure notamment et pour la conservation...), mais il a bien évidemment été traité durant sa croissance! Encore une belle appellation marketing! Un agrume bio (un vrai bio, soit celui du producteur auprès duquel vous vous renseignerez, pas celui du supermarché!) vous garantira un fruit non traité chimiquement!

Ail : L’ail, l’ail est juste génial, c’est le chouchou de la cuisine méridionale, il est reconnu comme un excellent antiviral et antifongique, on conseille d’en faire des bocaux et d’en consommer deux à trois gousses par jour quand vous êtes à l’étranger pour éviter les désordres intestinaux ! Il a des propriétés que beaucoup défendent… Alors certes l’haleine peut vous exposer à des conversations avec main devant la bouche pour la suite du repas, mais c’est tellement bon ! On ne vous a jamais caché les vertus de l'ail n'est ce pas (?!), qui sont maintenant prouvées par les scientifiques : Très riche en tout un tas de vitamines et minéraux, l'ail est connu pour être un protecteur cardio-vasculaire, pour réguler l'hypertension, pour réduire le cholestérol, pour protéger contre le cancer, pour être un puissant antibactérien et antibiotique, et pour éliminer les parasites et les mycoses, rien que ça oui oui oui!!! Donc mangeons de l'ail!!

Algues : Les algues commencent à devenir un aliment de plus en plus connu et plébiscité pour leur  richesse en oligo éléments, mais surtout leur teneur en fer ! Connaissez vous la spiruline ? Ma meilleure amie anémique en fer est revenue de Nouvelle Zélande toute heureuse de me montrer des gros pots de gélules de poudre verte en me disant qu’ils avaient un super remède là bas… Et j’ai souri car elle est très connue dans le milieu bio et ce depuis longtemps… On la vend certes en complément alimentaire mais aussi en poudre à inclure dans une soupe, une vinaigrette etc… Savez vous qu’au Burkina, une coopérative en fabrique et qu’ils s’en servent pour les enfants souffrant de malnutrition ou malades, pour améliorer la croissance et renforcer l’organisme … Les autres algues bien connues sont le nori (l’algue entourant les makis sushis), la laitue de mer, le kombu royal (qu’on voit en tronçons souvent en biocoop), la dulse. Si vous ne savez pas trop comment les cuisiner, le plus simple pour débuter est de les acheter en paillettes à saupoudrer sur une salade, un plat ou encore de l’inclure dans des muffins et autres préparations. Il existe donc un mélange du pêcheur composé de nori, dulse et laitue de mer, à acheter dans n'importe quel magasin bio. Si vous voulez des idées pour cuisiner les algues, Anne Brunner a écrit un joli livre "Algues" aux éditions La Plage et il me tarde de l’avoir celui-ci aussi !

Amandes : "On accorde une grande importance à l’amande pour son contenu élevé en phytostérols, en acides gras monoinsaturés, en protéines végétales, en fibres solubles, en vitamines et en minéraux" (Passeport santé). Pour ma part, l'amande, c'est mon allié magnésium par excellence. Le magnésium atténue le stress, les coups de fatigue et aide à la concentration. On pointe trop souvent du doigt les fruits secs pour leur apport calorique : Oui un lait d'amande est plus calorique qu'un lait de vache. Or, les calories ne sont pas un point de comparaison intelligent. Votre corps est en capacité d'éliminer davantage certaines calories plutôt que d'autres ; votre corps peut aussi s'enrichir et se renforcer de certaines matières grasses plutôt que d'autres. Vous aurez peut être constater par vous-même ou autour de vous des poussées d'acné et des cheveux terne lorsque l'hiver nous avons tendance à consommer des plats riches en sauces grasses, viandes et fromages. Le corps pointe du doigt un excès de matières grasses saturées. Les amandes, l'huile d'amande et la purée d'amande rentre dans la catégorie privilégiée des acides gras mono insaturés soit une excellente matière grasse pour l'organisme. Pour choisir vos amandes, pensez à les acheter soit entières avec les coques si vous êtes courageux et de provenance France de préférence, soit à défaut en vrac. N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil du côté des magasins bio où vous serez surpris de constater que le prix au kilo du vrac est bien plus intéressant que des amandes suremballées de supermarché! Le vrac est aussi un petit geste pour la planète, pensons-y!

Aromates : les aromates sont de précieux alliés d’une cuisine saine et gourmande, ils ont des propriétés médicinales très intéressantes et les consommer frais rend ces dernières intactes ! N’hésitez pas à en planter, même sur un balcon ! ils sont peu onéreux à l’achat (entre 1,50 et 3,50€ le pot) et vous donneront une quantité bien plus performante que le pauvre petit bouquet sous vide que vous achèterez au même prix en grande surface et qui plus est, est une hérésie écologique (suremballage, conservation… etc)… Certains aromates sont même tellement envahissant qu’on peut les congeler ou les sécher, je pense à la menthe notamment… J'ai même déniché une idée qui m'a beaucoup plu : Certains congèlent leurs aromates, en soit les infusant dans une eau bouillante, soit en les disposant dans de l'eau froide dans un bac à glaçon. Ainsi, à chaque fois que vous voulez aromatiser un plat, vous mettez un glaçon dans la poêle, si c'est pas génial ça! Une petite jardinière, quelques pots, du terreau et le tour est joué ! Un autre bon point pour ces aromâtes, certains éloignent les insectes nuisibles… Le basilic éloigne les mouches par exemple !

Avoine Cuisine : Au même titre que la crème liquide de soja appelée aussi Soy Cuisine, il existe de nombreuses autres crèmes liquides végétales remplaçant à merveille la crème fraiche ou le lait dans les préparations alliées aux œufs. Aussi, vous trouverez de l’avoine cuisine, celle-ci a la particularité d’être assez épaisse, d’avoir un petit goût de noisette sympathique et de créer une préparation qui se tient bien à la cuisson.


Bicarbonate alimentaire :  Le bicarbonate alimentaire est une levure naturelle qui remplacera votre levure chimique qui comme son nom l'indique est chimique... et entre vous et moi, la chimie et le corps humain, ça n'a pas toujours fait bon ménage. Aussi, le bicarbonate utilise le même procédé que la levure chimique, elle dégage des bulles d'air à la cuisson permettant la levée des préparations. Attention tout de même, le bicarbonate se dose légèrement différemment. Si un abus de levure chimique peut s'avérer discret, un abus de bicarbonate fera flancher le goût de vos préparations, son goût est acide et salé à fois et on préfèrerait éviter de le sentir... En ce qui concerne les préparations sans œuf, ajouter du vinaigre de cidre ou du jus de citron à raison d'une cuillère à café (qui ne se sentiront pas car en trop petites quantités) fera tout autant lever le gâteau, il s'agit d'une réaction chimique entre l'acidité et le bicarbonate. Enfin pour ceux qui se demandent parfois où trouver le bicarbonate alimentaire, sachez que vous pourrez le trouver au rayon sel de n'importe quel supermarché, en magasin bio, ou en droguerie. Son prix est ridicule et vous fera vite renoncer à votre poudre à lever habituelle (surtout si vous la prenez bio, le coût n'est pas le même alors qu'elle contient du bicarbonate à 90% et de l'amidon!). De plus, le bicarbonate a l'avantage de favoriser la digestion et de résoudre les ballonnements, on s'en sert pour blanchir les légumes et leur permettre de conserver leurs nutriments lors de la cuisson à la vapeur, mais aussi pour bien d'autres tâches... On le classe dans les produits miracles tels que citron et vinaigre blanc.

Chocolat : Nous consommons tous du chocolat mais nous oublions parfois la distance qu'il parcoure avant d'arriver jusqu'à nous. Pour fabriquer du chocolat de base, l'addition doit être la suivante : Beurre de Cacao (il s'agit de la matière grasse qui est saturée précisons le tout de même), Cacao en poudre (il s'agit du cacao amer, les fèves de cacao torréfiées et écrasées) et du sucre. J'aurai pu vous conseiller un chocolat 1er prix car certains sont sans autre ajout. Toutefois, je viens de constater que plusieurs contiennent un additif émulsifiant : le E476  Polycinoléate de polyglycérol qui est un émulsifiant pouvant être d'origine animale ou transgénique. La dose journalière autorisée est vite dépassée et un risque d'allergie est grand! (Source : Additifs alimentaires, ce que cachent les étiquettes, de Hélène Barbier du Vimont) donc une vérification de base est nécessaire!! Le top ? Choisir un chocolat pâtissier noir issu du commerce équitable et labellisé bio, il faut compter environ 2€ les 200g en magasin bio. Vous pourrez trouver du chocolat pâtissier bio moins cher en grande surface mais bien sûr l'éthique et l'équitable n'y seront pas!

Citron et agrumes :  Choisissez vos citrons biologiques au détail, évitez les sachets pour éviter les déchets et l’éventuel transfert des matières plastiques à vos aliments ! Un citron non traité est tout de même traité, le saviez vous ? Un citron indiqué comme non traité est un citron qui n’a pas reçu de traitement après récolte mais il en a reçu avant récolte… Vous n’y gagnez donc pas grand-chose si ce n’est que de vous être fait avoir au niveau porte monnaie…

Cranberries : Les cranberries porte aussi le nom de canneberge, il s’agit bel et bien du même fruit malgré de longs débats super passionnant (argh) avec certains de nos clients ! Ces petites baies rouges sont reconnues dans le top 3 des fruits et produits les plus antioxydants, ce qui lutterait en grande partie contre les désordres urinaires et intestinaux mais aussi contre les radicaux libres responsables de certains cancers. (source : passeport santé) On les trouve facilement en magasin biologique dans le rayon des fruits séchés. Séchées, ces petites baies rouges sont encore plus concentrées en antioxydants (mais aussi en sucre attention !). Leur goût s’apparente à un raisin légèrement acide. On peut trouver des boissons à base de cranberry mais soyez prudents car elles contiennent le plus souvent arômes, conservateurs ou sont principalement composées d’eau, voilà pourquoi il faudra vous assurer du pourcentage de fruit et qu’il s’agit d’une boisson pur jus. Vous pouvez donc à cœur joie en ajouter dans votre cuisine et dans vos boissons vitaminées pour vous faire du bien mais attention, leur coût n’est pas léger, compter une vingtaine d’euro le kilo au vrac.

Crème de riz : La crème de riz se trouve au rayon des farines biologiques ! Il s’agit d’une fécule au même titre que la bien connue Maïzena. Elle vous permettra d’alléger vos gâteaux, pâtes mais aussi de lier et d’épaissir. Vous trouverez plusieurs fécules du même type, leur utilisation étant légèrement variable même si identiques sur de nombreux points : Crème d’Avoine, Arrow root. Ne confondez pas avec l’appellation « crème de riz » que nous donnons parfois à la crème végétale liquide « Riz Cuisine » ici au rayon crèmes fraiches au rayon sec. 

Eau de Fleur d'oranger : L'eau de fleur d'oranger est une eau aromatique. Elle s'obtient lors de la distillation des huiles essentielles. Lors de cette étape cruciale, une toute petite partie des propriétés de l'huile essentielle (1%) restent dans l'eau. On appelle cette eau hydrolat. Cet hydrolat a donc une partie des vertus "médicinales" mais aussi le parfum et l'odeur de la plante distillée. Vous pouvez trouver de l'eau de fleur d'oranger aussi appelée extrait de fleur d'oranger en rayon pâtisserie des magasins bio. Vous serez fort surpris de constater que vous la trouverez souvent bien moins chère au rayon cosmétique car en plus grosse quantité (en principe 200ml) et moins chère au litre! Effectivement, ce que l'on appelle également "hydrolat de fleur d'oranger" fait des merveilles sur votre peau mais peut être également consommé et utilisé en cuisine! C'est le cas de la plupart des hydrolats. Pour ceux qui auraient peur d'utiliser les huiles essentielles en cuisine, qui se manient avec beaucoup de précaution, vous pourrez bien plus simplement utiliser des hydrolats qui présentent un risque moins élevé : Hydrolat de rose, hydrolat de thym, hydrolat de romarin, de verveine et j'en passe... On parfumera ainsi de petites crèmes desserts ou flan à l'eau de rose, ou on parfumera une pâte à tarte estivale d'hydrolat de romarin etc...

Épices : Loin de moi l'idée de vous exposer les nombreuses vertus que l'on attribue aux épices tellement la liste est infinie, je tenais plutôt à vous parler de mes épices et à vous parler de l'amour que j'ai pour elles. Les épices ne sont pas que des couleurs, ce sont des odeurs, ce sont des saveurs. Une épice doit avoir un nez puissant, elle doit vous accrocher le nez à ne plus vous lâcher. Par avance, je vous déconseille la marque Ducr** que vous trouverez en supermarché, les épices ne sont d'aucune qualité, si vous mettiez un dixième du curry fort que j'ai vis à vis de ce dernier, vous feriez un bond au plafond! Pour les épices que l'on peut trouver en graines (coriandre, cumin, poivres, baies roses...) prenez les entières et écrasez les à la dernière minute, l'arôme sera incomparable! Une marque est vendue parfois au rayon fruits et légumes des grandes surfaces pour un prix très acceptable au vu de la quantité, le comptoir ****, et vous en serez rarement déçus! Préférez toutefois les épices brutes, évitez les mélanges et surtout prenez la peine de lire la liste, car les épices ne sont pas exempts de conservateurs ou autres additifs inutiles! Vous trouverez également dans des comptoirs à épices, magnifiques échoppes en coeur de ville le plus souvent, de quoi ravir vos papilles et trouver les plus rares et les plus fines : cardamome blanche, sel noir, poivres, et autres plaisirs aux noms inconnus... N'hésitez pas à vous faire conseiller! Enfin, aucune épice est neutre en goût... Si un curcuma ne fait que colorer, il ne s'agit pas d'un curcuma de qualité, pareillement pour le paprika ou le safran. Malgré leur douceur apparente, leur parfum est bel et bien présent et accrocheur, et leur goût subtil doit se deviner dans le plat sans y vider le pot. On ne dépasse d'ailleurs rarement une cuillère à café d'une épice dans un plat (pour 4 à 6 personnes). Vous trouverez également dans les magasins bio la marque Biocook qui proposent des épices de qualité, biologiques (pas besoin de vous expliquez pourquoi une plante non traitée est plus intéressante qu'une autre) et en petites quantités ou grosses pour les épices que l'on utilise le plus! Effectivement, une épice se conserve mieux en petite quantité et surtout dans un bocal hermétique. Quant aux piments, la version fraîche peut être picorée pour les plus téméraires et agrémente parfaitement des plats à base d'une préparation crue. Une fraîcheur chaleureuse...  Enfin, pour les grands voyageurs, ne rentrez jamais sans une épice... Ce serait tellement dommage! J'ai chez moi des pots de piment africain qui risquent de me durer un certain temps, au delà de leur goût si fin, ils sont surtout un superbe souvenir de ces terres rouges qui me manquent, à chaque bouchée... Voyager à travers ses plats, n'est ce pas magnifique?!
nb précision apportée par Eve : La plupart des épices sont pulvérisées pour éliminer l'ensemble des parasites qui pourraient s'y installer, malheureusement elles perdent leurs vertus. Préférez les épices biologiques et conservez les peu et en petites quantités.

Farines bio et bizarres ! : Vous vous demandez peut être comment il est possible d’avoir plus de vingt farines différentes et à quoi elles servent et où on les trouve ? Elles se trouvent toutes dans les magasins bio à proximité de chez vous ! Pour ne pas vous retrouver à ne faire que des galettes végétales avec ces farines et afin de les comprendre, je vous renvoie sur un article très complet que j’ai écris ICI à ce sujet. Compter entre 1.70€ et 7€ le paquet de farine selon le produit.

Farines avec un " T " : Pourquoi y'a un "T" et un chiffre derrière ce T? Le T et le chiffre exprime le broyage du grain de blé. Aussi plus il est grand, et moins la farine est broyée et moulue finement et plus il est petit, plus la farine est raffinée pauvre en fibres. La farine T65 correspond à une farine blanche idéale pour la pâtisserie. Attention, en grandes surfaces, vous remarquerez que la farine est une farine T45, autant vous dire qu'elle ne présente que très peu d'intérêt nutritionnel! La farine T80 est une farine que l'on appelle aussi farine bis, c'est à dire entre une farine blanche et une farine complète, elle est idéale pour des pâtes à quiche par exemple. Enfin la T110 est une farine complète et la T150 est une farine intégrale.

Farine et fécule d'avoine : La farine d'Avoine est une farine que l'on peut facilement utiliser en pâtisserie. Son petit goût de noisette est appréciable avec le chocolat, le miel et les fruits secs. On ne peut par contre pas l'utiliser en remplacement complet d'une farine de blé. Il vous faudra l'associer avec une farine de blé ou une farine sans gluten tel que la farine complète de riz. La fécule d'avoine, comme la plupart des fécules, allège et aère les gâteaux, épaissit les soupes et autres préparations liquide, il s'agit d'une farine affinée et précuite d'avoine. L'intérêt d'utiliser la farine d'avoine est de varier votre apport en céréales, de sortir de la traditionnelle farine de blé trop connue sachant qu'un régime varié est toujours appréciable pour notre corps et notre esprit.

Farine de riz : La farine de riz complète ou demi complète est une farine naturellement sans gluten, elle est donc largement utilisée dans ce sens pour les intolérants ou allergiques. Elle a un autre énorme avantage, celui d'alléger les pâtisseries et de donner des gâteaux aériens. Aussi, vous aurez moins l'impression que vos préparations vous resteront sur l'estomac. A utiliser sans modération. Elle peut s'utiliser en total remplacement de la farine de blé ou en remplacement partiel ou  associé à une autre farine moins digeste. Vous trouverez également des mélanges sans gluten à base de farine de riz qui peuvent revenir moins cher que l'achat de plusieurs farines. A vous de choisir. Compter environ 1.80€ les 500g

Fécules : J'ai déjà eu l'occasion de vous en parler, leur principale utilité est d'épaissir et de modifier les consistances des préparations liquides. Ainsi, vous pourrez obtenir d'excellents veloutés. Il s'agit de farines précuites dont le grain est particulièrement fin, la plus connue est la fécule de maïs mais vous pourrez en trouver de riz et bien d'autres. La farine blanche de petit épeautre donne souvent le même excellent résultat mais elle a davantage tendance à solidifier les préparations au refroidissement. Pour éviter les faux pas avec les fécules, référez vous aux paquets, les indications sont souvent les meilleures.

Flocons de céréales ou de légumineuses : Les flocons se présentent sous forme de grosses paillettes rondes. Il s’agit de céréales ou de légumineuses concassées, précuits puis pressés. Ils s’intègrent parfaitement à des müesli, mais aussi à des veloutés et soupes pour les épaissir et leur donner du goût, mais aussi à des cookies pour les rendre croustillant. Les plus connus sont les flocons d’avoine mais il en existe une quantité folle, aussi folle que les farines bio ! compter entre 1.50€ et 4€ le paquet selon le produit.

Fruits séchés :  Ce sont avant tout des fruits! et ils sont donc traités si ils ne sont pas bio, et on rajoute à cela des conservateurs et du souffre (etc...) pour maintenir des couleurs hallucinantes! Un abricot sec devient noir, il s'oxyde en séchant et c'est normal! un fruit séché est sec par nature et non moelleux! Pour en apprécier le goût, je pense aux mangues séchées, les laisser fondre sur la langue ou les réhydrater légèrement dans de l'eau tiède à chaude. Enfin, vous serez ravis d'apprendre que le prix au kilo des fruits séchés bio est le plus souvent bien plus intéressant que ceux des supermarchés, regardez le kilo! donc n'hésitez plus et achetez au vrac! ça fait un petit geste pour la planète en plus!

Gingembre confit : Le gingembre confit est confectionné à partir de la racine (rhizome) de gingembre détaillée en petit tronçons puis macérées dans un sirop de sucre. Pour l’apprécier, il faut le déguster en minuscules petits morceaux afin d’appréhender son goût puissant. Croquez dedans à pleines dents et vous vous en souviendrez ! Mais pas dans le meilleur des souvenirs… Vous le trouverez ainsi en magasins bio. Pour ma part, je l’achète en vrac à ma biocoop pour 12€ le kilo environ.

Gomasio : Le gomasio est un condiment bien connu dans le petit monde bio, il s'agit de sésame toasté avec du sel. Le sésame est donc légèrement concassé puis grillé dans une poêle avec du sel. Son arôme est incomparable et délicieux. Il permet de rehausser les salades notamment ou d'égayer un velouté d'hiver. Il est apprécié par ceux qui cherchent à moins saler et qui font attention à leur santé! L'atout santé du sésame : Une richesse en fibres et minéraux.

Graines de lin : Les graines de lin sont utilisées en remplacement du blanc d'oeuf lorsqu'elles sont émulsionnées avec de l'eau. Vous pouvez ainsi les utiliser dans des sablés ou dans toute autre recette pour limiter l'effet friable. L'avantage énorme du lin est son potentiel en oméga et acide oléique qui devient un atout santé de vos recettes! Vous pouvez dès lors l'utiliser pour des recettes sans oeufs (allergies, régimes végétaliens, cholestérol)! Vous pouvez également les utiliser dans du pain ou saupoudrées sur les salades! A savoir : si vous ne broyez pas les graines, votre corps n'en tirera aucun bénéfice car elles seront évacuées intactes de votre corps. Penser donc à les piler ou à les passer dans un moulin à graines.

Huiles vierges extra de première pression à froid : Pour bénéficier des qualités nutritives des huiles, de leurs vertus anti oxydantes et de leurs nombreux bénéfices, vos produits devront être de qualité maximale. Si l'huile d'olive est une des huiles rarement raffinées, les autres le sont en grande majorité. Il n'y a pas une marque pour rattraper l'autre et on se demande bien parfois quel goût est censé avoir une huile IS*o par exemple quand on connait le goût des huiles bio. Une huile ne doit jamais être chauffée au risque de devenir toxique, aussi la mention première pression à froid vous le garantit. La mention vierge vous garantit que l'huile ne contient que l'huile de la plante indiquée sur l'emballage. Extra garantira les fruits à maturation de meilleure qualité. Le label bio vous garantira l'inutilisation de pesticides et autres dérivés chimiques. Enfin une huile se conserve à l'abri de la lumière dans une bouteille en verre opaque.

Huile vierge bio de coco : Vous connaissez peut être la végétaline? Vous en utilisez pour faire des roses des sables avec vos enfants? et bien arrêtez ça immédiatement s'il vous plait! non seulement la végétaline est assez dangereux à manipuler mais en plus de ça, il s'agit d'une matière grasse hydrogénée particulièrement toxique pour l'organisme qui peine à s'en débarrasser par la suite. La végétaline est une base d'huile de coco modifiée. Aussi, vous pouvez acheter de l'huile de coco vierge, bio et de première pression. Vous en trouverez au rayon huile de votre magasin bio. Le petit pot coûtera dans les 5€ mais vous fera trèèès longtemps vous verrez! Bon à savoir : L'huile de coco est avec l'huile de palme et l'huile d'arachide les seules que l'on peut utiliser pour une friture à haute température sans que l'huile ne devienne toxique pour notre organisme (pensez y, exit le tournesol, la frial et toutes les autres mauvaises huiles!) Elles ont un très faible pouvoir d'oxydation et se conservent très bien. Mais elles ont toutes un point commun : il s'agit des seules huiles végétales (la palme et la coco) qu'on considère comme matières grasses saturées au même titre que les matières grasses animales (Beurre/Lait/Fromage/Viande/Poisson) et il faut donc les consommer avec modération, sans excès.

Jeunes pousses :  Le nom jeunes pousses désignent des graines germées qui sont arrivées à leur deuxième stade d’évolution. Ainsi, on trouve des jeunes pousses de salades mais aussi de graines comme le tournesol. Ces jeunes pousses étant au tout début du stade de leur vie sont gorgées en minéraux, oligo éléments et vitamines, on les considère souvent comme des supers aliments… Au-delà de leurs propriétés nutritionnelles, je les aime tout particulièrement pour leur goût très frais et leur parfum si particulier. Avant même de considérer leur aspect nutritionnel, mon palet se faisait du bien… 

Lait végétal / Lait de riz : On s’y perdrait dans ces étalages de boisson végétales. Il n’est pas rare que les clients me demandent (je travaille provisoirement chez biocoop si certains ne le savaient pas encore…) où se trouve telle ou telle boisson car bien souvent, les appellations ne sont en plus pas françaises. Il faut savoir que le terme lait végétal est une utilisation du langage commun mais qu’en aucun cas, nous ne pouvons l’inscrire comme tel sans y mettre les guillemets (vous avez vu comme je suis rebelle) car seul le lait animal a le droit d’avoir cette appellation. Aussi, vous trouverez ces laits végétaux sous l’appellation boisson végétale écrit soit en français soit en anglais la plupart du temps… Pour le lait de soja, vous trouverez « Soy Drink », pour le lait de riz « Rice Drink », pour le lait d’avoine « Avena Drink », le lait de Millet « Miglio Drink » et l’épeautre « Spelt Drink »… Sans compter les laits à base d’oléagineux comme l’amande qu’on peut trouver sous le terme de « Mandorla » ou les noisettes « Nocciola »… Ce qui facilite parfois la compréhension, ce sont les petits dessins et au cas où vous auriez un doute, sur chaque bouteille, il y a un encart écrit et traduit en français !  Les laits végétaux tels que soja, riz, épeautre, avoine sont réalisés à partir de cuisson de ces derniers dans l’eau. Le mélange eau+céréales/légumineuses est ensuite mixé puis tamisé finement. Le lait de riz a la particularité d’être naturellement sucré, son sucre est issu de sa fermentation. Aussi, prenez tout de même garde au fait qu’il ne soit pas enrichi en sucre, ça n’a guère d’utilité. Il est un des laits végétaux les plus simples à boire en tant que débutant pour son sucre naturel mais il peut être rebutant si vous vous attendez à retrouver la densité du lait animal. N’hésitez pas à le goûter additionné d’autres saveurs tels que le chocolat ou l’amande et la noisette.


Lentilles : les lentilles font partie de la grande famille des légumineuses. Associées aux céréales, elles permettent un apport protéinique parfait dans une alimentation ou un repas végétariens. Elle est aussi un produit de base de l'alimentation indienne qui est selon les régions de l'Inde, entièrement végétarienne. Ainsi riz et lentilles sont constamment associés pour apporter un équilibre alimentaire et nutritionnel idéals. Nombreuses sont les variétés de lentilles de par le monde mais on a tendance à les ranger en plusieurs familles, le plus souvent de par leur couleur : elles sont vertes, brunes, jaunes, rouges, rose corail et noires. Certaines ont mêmes un AOC ou AOP comme la lentille verte du Puy en Velay, ou le lentillon de Champagne. Leurs origines sont différentes et devront donc être pris en compte lors de l'achat (à savoir que la lentille verte est la lentille la plus répandue en Europe). Vous pourrez les trouver en conserve déjà cuites pour préparer des salades par exemple ou vous économiser le temps des cuissons, vous les trouverez parfois sèches en vrac en magasins bio, ou encore germées aux rayons frais ou à germer au rayon des graines germées (ce qui ma foi est très bon!). Je ne saurai que trop vous conseiller de les acheter issues de productions de proximité, et au vrac. Pour les lentilles corail dont la provenance est étrangère, tablez sur des marques équitables afin de garantir le respect des conditions de travail et permettre un commerce plus intelligent en étant équitable.

Mascarpone biologique : Le mascarpone est un fromage italien traditionnellement réalisé à base de lait de bufflone mais le plus souvent commercialisé à base de lait de vache. Il s'agit d'un fromage réalisé à base d'un lait porté à 100° puis caillé au jus de citron. Cette préparation donne un fromage très crémeux et gras au goût très doux qui rentre dans la confection de nombreux plats italiens, et notamment de desserts comme le tiramisu.  J'utilise un mascarpone biologique de la marque Mungi et Mangi que je recommande tout particulièrement. Je n'avais vu un mascarpone aussi ferme et un goût si délicieux que celui-ci... Plutôt habitué au mascarpone insipide malgré l'estampillage italien que l'on trouve en supermarché, j'ai été réellement surprise à la découverte de ce mascarpone. Ne soyez donc pas surpris d'avoir un vrai goût de fromage frais et gras.

Moutarde : Un pot de moutarde bio coûte moins de 2 euros le petit pot et encore j’exagère ! Il vous suffira de regarder les étiquettes pour en faire la différence, la moutarde habituelle contient un additif d’acidité… Qui ne sert à rien puisqu’en bio, il n’y en a pas… Le prix est à la portée de tous !

Oeufs biologiques : Pour les oeufs, le label bio (code 0 sur l'oeuf) vous garantit que les poules sont élevées en plein air et non en cages ou enfermées dans un hangar à se piétiner, mais aussi que leur alimentation est en majorité issue d'une production fourragère et en grains bio... Vous vous doutez bien que l'alimentation de la dite poule joue sur le dit oeuf! Il est très important de comprendre qu'un animal non stressé, en bonne santé, produira un oeuf de qualité! Il est aussi très important de réaliser que le bio de supermarché n'est pas une solution appropriée même si je vous le concède, il est parfois le seul (du moins en apparence) celui qui puisse vous être accessible. Le mode supermarché biologique ne prend pas en considération ni les producteurs ni les être vivant quels qu'ils soient bipèdes et autres... Il ne s'agit que d'un coup marketting de ces grosses structures qui comprennent enfin que le consommateur souhaite de la transparence. Or, un élevage biologique, peut également être intensif et produire en masse, sans se soucier du bien être du vivant. Choisissez vos oeufs avec cette considération, et si vous le pouvez, pensez à l'impact écologique du transport de votre alimentation. N'avez vous pas autour de vous des producteurs locaux d'oeufs biologiques, ou des anciens qui élèvent leurs poules à l'ancienne et vendent leurs oeufs de ferme? Enfin, la plupart des magasins biologiques travaillent avec des producteurs locaux, que ce soit pour le fromage, les légumes, la viande ou les oeufs, n'hésitez pas à vous renseigner auprès d'eux ou à traquer les petites étiquettes "produits locaux". Enfin, si un jour le coeur et l'espace vous en dit, vous pouvez toujours élever quelques poules, qui vous offriront selon leur bon vouloir quelques oeufs de temps en temps... ainsi plus de poussins tués à la naissance ou d'animaux élevés pour nous servir... Essayons de faire le choix qui nous correspond le mieux et qui nous est le plus accessible... Et pour les personnes qui se posent la question, pourquoi manger des œufs ou non, je vous conseille de lire le superbe article de Sandrine, qui je n’en doute pas, vous fera réfléchir à la question, vous le trouverez en cliquant ICI !

Pâte à tarte sucrée express : Une pâte à tarte pèse entre 250g et 300g. Le mélange sec devra donc s'élever à 200g environ. Choisissez une farine qui de préférence se tiendra et collera au contact de l'eau. Au cas où vous souhaiteriez utiliser des farines qui ont tendance à s'effriter comme le riz ou l'avoine, penser à ajouter un oeuf ou à défaut une préparation de graines de lin émulsionnées avec de l'eau chaude. Compter 200g de farine, une cuillère à café de bicarbonate alimentaire, une pincée de sel, une cuillère à soupe de sucre, 4 cuillères à soupe d'huile végétale (tournesol, noisette, amande etc...) et de l'eau chaude.Pour une pâte gourmande, penser à remplacer 50g de farine par 50g de poudre d'amande ou encore à remplacer deux cuillères à soupe d'huile par une cuillère à soupe de purée d'amande complète. Pour réaliser une pâte avec vos petites mimines, vous mettrez dans un saladier la farine, sel, sucre, poudre d'amande, bicarbonate, vous versez ensuite l'huile, vous mélanger rapidement à la cuillère puis vous ajouter de l'eau tiède au fur et à mesure que vous tentez d'amalgamer la pâte en la malaxant.

Poissons : Vous ne trouverez jamais de label AB sur le poisson sauvage! Il est aisé de comprendre qu'on ne puisse contrôler l'alimentation de ces poissons sauvages et donc qu'on ne puisse pas fournir de garantie à leur sujet. Mais il y a au moins un pas à faire, c'est de choisir des poissons dont le label est éco durable qui signifie pêche respectée ne nuisant pas à la reproduction de l'espèce... Question d'éthique?! Pour le poisson, préférez un poisson issu d’une pêche éco responsable ! Actuellement, le thon Albacore est en voie de disparition à cause d’une pêche totalement irraisonnée… L’extinction des espèces est une catastrophe pour l’écosystème, pour la protection de l’environnement et aussi pensez-y pour la consommation future de poisson… Un jour, nous pourrions ne plus jamais manger de poisson, ce serait assez dommage il me semble au vu des apports nutritionnels plus qu’intéressant issues de leur chair. Soyons raisonnés et raisonnables ! Et défendons le respect de la nature et des espèces ! Sélectionnez une pêche éco responsable ! Si vous achetez du poisson, des coquillages, des crustacés, assurez vous des conditions de pêche. De même qu'on pointe du doigt l'élevage intensif, l'élevage de poissons, de coquillages et crustacés ainsi que la pêche sur-intensive est tout aussi abominable et dévastatrice pour l'écosystème. Préférez donc une pêche raisonnée MSC, il s'agit d'un label représentant un poisson blanc dans un carré bleu. C'est actuellement le seul label sur le marché permettant de vous aiguiller.  Aussi, vous trouverez le label AB sur des poissons mais d'élevage. Vous trouverez cependant des conserves de poisson en magasin bio, notamment la marque Le phare d'Eckmühl. Il s'agit de poisson pêché à la canne ou issus d'une pêche raisonnable mais qui en plus est conditionné avec des ingrédients issus de l'agriculture biologique (huile, tomates etc...) Il sera donc plus facile de trouver votre bonheur en terme d'éco-responsabilité que dans une grande surface!

Potimarron : Le potimarron fait partie de la famille des cucurbitacés. Il s'agit d'une courge d'automne que l'on trouve toutefois sur une saison assez étendue. Il est assez connu pour sa couleur orange vif, sa chair ferme et son bon goût de châtaigne, c’est pourquoi il est un aussi bon compagnon de la châtaigne et qu’il porte ce nom. Afin de vous épargner une corvée d’épluchage, sachez que le potimarron voit sa peau s’attendrir à la cuisson, ainsi elle devient consommable et vous pourrez la mixer sans souci !

Poudre d’amande : Préférez la fraîche tout juste mixée par vos soins. Vous pourrez facilement la faire à partir d’amandes entières. Si vous souhaitez une poudre « blanche » et non complète (sans la pellicule), il vous faudra émonder vos amandes. Pour ce faire, faites tremper vos amandes dans de l’eau pendant 12 à 24h, la pellicule s’ôtera très facilement à l’aide d’une petite pointe de couteau.
Pour vos amandes, n’hésitez pas à regarder le prix du kilo au vrac. Dans le département des Pyrénées Orientales nous avons une production locale d’amande, ce qui revient à acheter les amandes entre 10 et 12€ le kilo d’amande bio décortiquées !
Purée de fruit : Je découvre avec vous le plaisir de ces purées que j’ai trouvées sous la marque Danival. Pas de pub, ce n’est pas dans mon habitude, mais ce sera peut être ainsi plus simple pour vous de les trouver. Il s’agit de purées de fruit (compter environ 50% de fruit) gelées à l’agar agar et conservées par du jus de raisin qui les sucre naturellement. Elles sont délicieuses à tartiner comme des confitures et excellentes car puissantes en goût à introduire dans des plats où vous souhaiteriez insister sur un parfum en particulier. Si vous cherchiez  à les reproduire, bien que je ne l’ai pas essayé, il me semble que vous pourriez tout autant mixer les fruits en purée, les faire bouillir avec de l’agar agar et du jus de raisin blanc avant de les conserver. C’est à essayer.
Purées d'oléagineux : Vous trouverez en magasin bio un rayon souvent non loin des pâtes à tartiner ou du miel ou des confitures, dans ces eaux là, un rayon de purées d'oléagineux, c'est à dire de purée de cacahuète, purée de sésame (aussi appelé tahin), purée d'amande, purée de noisettes, purée de pistache, parfois complètes, parfois blanches, la plupart natures mais aussi certaines ajoutées à du sucre de canne ou de miel. Il est vrai qu'à tartiner un mélange de ces purées additionné de miel ou de sucre est un pur délice mais c'est également en cuisine que ces purées sont un véritable atout santé. Bien trop critiquées pour leur apport calorique, on oublie que les oléagineux sont particulièrement riches en antioxydant, en minéraux et en vitamines et qu'ils sont de vrais atouts pour la santé et la beauté! Aussi savez vous que l'amande est un des aliments les plus riches en magnésium? Le magnésium étant connu pour lutter contre le stress, la fatigue et les agressions extérieures... Ce n'est qu'un exemple. Au delà de leur atout santé, ces purées remplacent à merveille les matières grasses dites saturées qu'une alimentation traditionnelle a tendance à surconsommer telles que beurre, lait, fromage, yaourt. Aussi dans un gâteau 4 cuillères à soupe de purée d'amande remplaceront vos 200g de beurre (et plus...), une béchamel pourra se faire en mélangeant farine et purée de sésame puis fouettée au lait végétal, vos cookies seront réalisés avec de la purée de noisette plutôt que du beurre (à raison de 2CS de purée de noisette + 2 CS d'huile de tournesol à la place de 125g de beurre), etc... Les purées d'oléagineux sont obtenues par le broyage à froid des fruits secs. Si elle est complète, cela signifie que les fruits ont été broyés avec leur pellicule. Blanche, les fruits auront été émondés. Plus l'aliment sera complet, plus il sera riche en fibres et minéraux. Les purées d'oléagineux varient de 3,50€ (tahin cacahuète) à 6€ pour la noisette pour un pot de 350g.

Rapadura : La rapadura est un sucre brut (ou complet) de canne. On connait également le sucre Muscovado du même type. Sa couleur est châtain brun et son goût rappelle celui du caramel ou parfois pour certains de la réglisse. Ce sucre a l’avantage de contenir de nombreux minéraux non éliminés par le raffinage.  La rapadura se mariera à merveille dans des préparations où il y a pour ingrédient du miel, des épices, du café, du chocolat, des céréales complètes… Vous pourrez ainsi l’utiliser en remplacement totale du sucre blond. Vous pourrez aussi l’intégrer de manière partielle (mélange sucre roux/rapadura ou avec du sucre blond ou encore du sirop d’agave etc…)dans des cookies, des biscuits… Je vous conseille toutefois de l’éviter ou de la manipuler avec modération dans des gâteaux au goût très doux comme certains gâteaux au yaourt ou fromage blanc, ou encore dans des gâteaux contenant des agrumes tels que le citron. N’oubliez jamais le goût de caramel qu’elle a avant de l’utiliser…enfin, la rapadura sucre moins qu'un sucre raffiné, il sucre 2/3 d'un sucre blond, il faudra bien sûr que vous en teniez compte...

Sel marin : Alors là vous allez vous dire, oui ça va on en a tous du sel... Oui mais votre sel il est comment? Tout comme le sucre, le sel peut subir de nombreux traitements pour le blanchir, le décalcifier et le raffiner... Je vous avais parlé de la calorie vide de sens du sucre blanc et bien là je vous parlerai du trop de sel pour rien... Tant qu'à saler, autant que ce sel n'ait pas que l'aspect négatif pour votre corps, autant que ce sel soit riche en minéraux et en oligo éléments, c'est pourquoi afin de vous garantir un sel possédant ces qualités, vous devrez toujours choisir un sel gris marin non raffiné. Ce dernier est souvent plus humide que le sel blanc et il est grisâtre. En magasin bio, vous en trouverez de très bonne qualité à des coûts tout à fait raisonnables (1,50€ la salière ou les 500g de sel en sac), vous en trouverez aussi aux herbes, au piment, aux algues, plein de délicieux petits ajouts qui raviveront vos plats. Vous pouvez également préparer vos sels, rien de plus simple, des épices, du sel, un pot hermétique, bien mélanger et laisser au moins trois jours avant de vous servir que les arômes se dégagent alors n'hésitez plus!! Et hop envolé le sel blanc tout fade...
Un article de Mély génial sur le sel sous toutes ses formes ICI.

Sirop d'Agave, Sirop d'Erable, Sirop de Maïs, Sirop de Riz :  Ces sirops sont des édulcorants naturels. Il s'agit de produits sucrant avec un relatif haut pouvoir sucrant permettant de se substituer au sucre. Ils ont l'avantage de sucrer plus que le sucre avec des plus petites quantités. Ils ont l'avantage comme le miel de se mélanger facilement puisqu'ils sont liquides. Ils seront donc apprécier dans la préparation de flans, de crème dessert, de caramels, mais toute autre préparation culinaire conviendra. Le sirop d'agave est extrait d'un cactus d'amérique latine, le sirop d'érable est tiré de l'arbre du même nom et les autres sont issus de la fermentation des céréales. Le sirop d'agave a un goût très doux, celui d'érable est typique et a un goût de caramel particulier, le riz et le maïs se rapprochent de certains miels.

Son d'avoine : On vante depuis quelques années les propriétés du son d'avoine tant elles sont nombreuses. Le son, par nature, est l'enveloppe de l'avoine broyée finement en poudre. Il s'agit donc d'un aliment complet par excellence, rempli de fibres et de minéraux et autres vitamines. Comme toutes fibres, il permet de réguler le transit intestinal. Il permet un sentiment de satiété plus long et est reconnu pour sa capacité à absorber les graisses et à être un produit anti cholestérol par excellence, voilà pourquoi de nombreux régimes et autres réflexions nutrition le mettent en avant. Il reste toutefois un aliment à utiliser avec modération si vous n'avez pas envie de lire tous les journaux de vos toilettes en une heure. Vous pouvez utiliser le son dans des galettes végétales, dans des pâtes à tarte, pâte à crêpes, gâteaux etc... en remplacement d'une partie de la farine.

Sucre de canne : Peut être que comme de nombreuses personnes, vous avez osé demandé dans un magasin bio :  "excusez moi, je recherche du sucre blanc" et que peut être on vous a regardé d'un air amusé ou hautain (bouh qu'ils sont vilains ces vendeurs de magasin bio)... Car oui, le sucre blanc bio n'existe pas. Un sucre bio le plus clair possible sera blond. La plus grosse production de sucre et la moins chère, celle que l'on trouve dans tous les produits de grande distribution est issue de betteraves sucrières. Pour obtenir la couleur blanche, ce sucre est donc raffiné, débarrassé de toutes ces fibres, et surtout décalcifié, et blanchi à la chaux. Ce qui annoncé comme ça vous donne envie n'est ce pas? Pour moi, j'appelle cela une calorie vide, vide d'intérêt et vide de sens, un sucre qui n'apporte rien à notre corps positivement. Il existe aussi le sucre de canne issu de la canne à sucre, qui peut aller du sucre complet (Muscovado, Rapadura) au sucre blond selon l'affinage. Plus il est complet, plus il sera intéressant nutritionnellement parlant, mais plus il sera fort en goût, un goût subtil de caramel et parfois des notes de réglisse. Le sucre de canne est par nature donc plus intéressant que son voisin sauf si il a subi le même traitement que son copain la betterave, et sauf si il ne s'agit pas réellement de sucre de canne! Il faut donc toujours vérifier sur le paquet que le sucre est issu de canne à sucre, attention aux fausses cassonades, à la vergeoise qui est un sucre blanc de betterave coloré au caramel, et si vous pouvez vous le permettre, le prendre bio vous certifiera qu'il n'a pas été traité et décalcifié.
Sucre glace : J'aurai commencé par vous dire que vous pouviez choisir une bonne marque, celle de Jean Hervé, pour votre sucre glace afin d'être sûr d'utiliser du bon sucre bio qui ne serait pas une calorie vide. Mais le pot taille pot de confiture coûte environ 3.90€ et Nolwenn la belle au blé dormant m'a donné un jour une autre astuce fort précieuse, la voici la voilà : dans un petit mixeur type hachoir à herbes, mettre du sucre blond et de la fécule (- de 3% de fécule type arrow root, maïs, pdt... etc) et vrrrrouuumm et voilà vous avez du sucre glace à moindre coût, c'est pas sorcier hein?

Thé : Pourquoi choisir du thé biologique? Au même titre que l'agriculture conventionnelle, la culture de thé a recours à des traitements pesticides et chimiques pour éradiquer les insectes nuisant au récolte. Aussi le thé n'étant pas lavé pendant son processus de fabrication (il peut être légèrement chauffé ou humidifié à la vapeur chaude), ces dits produits sont encore moins éliminés... Tant qu'à faire, choisissez le issu du commerce équitable, les deux labels (bio et commerce équitable) sont de toute manière très souvent associés au même titre que le chocolat et parfois le café. Vous ne verrez pas de variation terrible économiquement parlant entre un sachet de thé bio et un sachet de thé venant d'un magasin de thé traditionnel. Vous trouverez le thé vert autour de 4€ les 100g, le thé noir autour de 5€ et on peut compter 6-7€ pour du thé fumé, du Pu Erh ou encore du Roiboos ("thé" rouge). Une des marques que je pourrais grandement vous conseiller est "La route des comptoirs"qui offre un thé de grande qualité dans des sachets qui préservent grandement les saveurs et qui propose une large gamme. Vous trouverez régulièrement Les jardins de Gaïa dont les thés sont aussi très bons mais avec une conservation parfois plus limitée à mon goût. Mais également Lov, Kusmi, Oxfam etc... Et surtout le petit geste éconologue (comprendre écolo + économe) prenez votre thé en vrac, soit en sachets de 100g soit en vrac à vous servir par vous même (certains magasins bio le permettent) et munissez vous d'une pince, boule à thé en acier inoxydable! Si vous n'êtes pas convaincus, regardez le prix au kilo d'un sachet de thé "vrac" et d'un paquet de 25 sachets jetables, et vous changerez peut être d'avis surtout qu'un petit geste pour la planète ça coute quoi?

Tofu ferme : Le Tofu ferme est un bloc de lait de soja fermenté au contact d'un coagulant appelé nigari. Il s'agit d'un aliment au goût totalement neutre, il prend les saveurs qu'on lui donne, un aliment malléable, ses textures sont intéressantes! Si vous me connaissez vous saurez que j'adore le tofu soyeux qui est superbe pour faire des crèmes, des mousses... Vous trouverez du tofu nature, fumé, aux herbes, aux épices... Etc. Le prix du tofu est très raisonnable pour la quantité! Mais vous pouvez également le fabriquer vous même dans un instant de grande motivation! Prenez le plutôt en deux fois 65g pour commencer, c'est ainsi plus facile pour goûter et accommoder! Par contre une règle vous vous en doutez, le tofu doit être 100% Bio!!! Le soja est la plante la plus génétiquement modifiée avant le maïs, le riz et j'en passe... Donc ne prenez aucun risque!
Autre avantage du tofu, il remplace très bien la viande du point de vue protéinique vous l'aurez compris, mais surtout il n'a pas la mauvaise matière grasse de la viande, celle qui est saturée et que le corps a bien du mal à éliminer ^^ Vous pourrez ainsi équilibrer très intelligemment une alimentation omnivore!

Tofu Soyeux : Il s'agit d'un tofu (lait de soja fermenté à l'aide de nigari, sel coagulant) à l'aspect crémeux tel un flan. Son goût est un peu plus âpre que son voisin, le tofu ferme (Rectification = Celui de Toïfun n'est pas du tout âpre par rapport à celui de Soy et pourrait être simplement agrémenté d'épices!). En préparation froide, il est intéressant pour la texture crémeuse et douce qu'il apporte, ainsi il sublime de nombreuses tartinades. De plus, il permet d'allonger mayonnaises, guacamole etc... en les allégeant (moins de calories). Comme toute préparation de soja, il est très riche en protéines et est un atout conséquent d'un plat végétarien équilibré. Le tofu soyeux peut aussi être fouetté avec du chocolat fondu puis reposé en frigo pour donner des mousses au chocolat 100% végétal ou cuit pour remplacer les oeufs dans les gâteaux et les appareils à quiches.

15 commentaires:

  1. Super ! les infos sont riches et présentées dans un style toujours aussi personnel et attachant. biz

    RépondreSupprimer
  2. Quel fabuleux guide de survie ! Excellente idée, et sacré travail. Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merki Merki Tombouctou, vu que maintenant j'ai même modélisé le blog pour les téléphones, oui on peut presque l'emmener partout le guide de survie! :)

      Supprimer
  3. Végétarienne depuis peu et à tendance végétarienne, arpentant toutes les semaines les rayons de ma Biocoop, je suis toujours ravie de (re)découvrir des manières de cuisiner certains produits à travers les blogs, et le tien est entré récemment dans mes favoris !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est trop mignon ça comme commentaire, je suis touchée <3

      Supprimer
  4. oh c'est drôlement bien ton dico bio . bravo pour le boulot! C'est vrai que je sors souvent du magasin bio avec un truc que je me demande bien comment je vais le cuisiner...tiens, le dernier en date, c'est la farine de chanvre, jamais goûté, je l'ai mis dans mon bocal en attendant de la caser dans une pâte à tarte en mélange avec une autre farine. Tu as des tuyaux sur cette farine-là à part l'utilisation que je veux en faire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A suivre bientôt un très gros article sur les farines bio... La patience est une fabuleuse vertu :-)

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Que du temps passé! Ton idée de vouloir parler du coût de la bio est vraiment excellent. Tout ce qui peut la démocratiser est une bonne chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christel... Cet article sur le coût du bio devrait mettre un peu de temps à sortir mais promis je m'y attèle très bientôt...

      Supprimer
  6. Coucou toi !!

    Je viens de lire touuut ton article et c'était suuuuuper intéressant !
    Je vais me faire un p'tit récap que je vais garder précieusement !
    Dis, tu penses quoi du sucre de bouleau dont a parlé Marie ?
    Gros bisous et merci du travail que tu as fait !

    RépondreSupprimer
  7. BONJOUR,
    le tofu japonais vendu par la marque TANOSHI est il du tofu soyeux ou du tofu dur???
    merci pour votre site!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Personnellement, je n'ai jamais essayé cette marque. L'indication soyeux doit être indiquée, sinon il s'agit normalement de tofu ferme. Si la marque ne spécifie pas cette différence, et que vous vous retrouvez avec du soyeux, il y aura une grosse erreur d'indication marketing.
      On m'avait proposé un partenariat avec cette marque que j'ai refusé car le soja non bio présente trop de risque de provenir d'OGM pour moi.
      Enfin, faites attention, les aliments qui ne sont pas présentés en frais tels que le tofu sont souvent inmangeables, on se retrouve avec de vraies semelles, un bon tofu est servi au rayon frais et doit se consommer dans le mois qui vient.
      A bientôt

      Supprimer

N'hésitez pas à me contacter personnellement à l'adresse lechantdescerisesagitees@hotmail.fr si vous souhaitez une réponse directe! A bientôt

Imprimez cet article